Intervention de François Fournier– Industrie des civières (80)

Conférence ouvrière du 11 decembre 2010

Bonjour à toutes et à tous.

Je représente un petit peu la partie locale du POI d’Amiens, de la Somme. A ce sujet, je tiens à signaler le travail qui a été fait et qui va toujours dans le même sens, dans le sens qu’on va tous se donner et d’essayer de fédérer, de rassembler toutes les bonnes volontés qui ne sont, bien sûr, pas comme les lignes directrices de leur syndicat, leur parti, etc., mais qui sont des gens de la base. Nous avons organisé plusieurs réunions à Amiens car on ne peut pas participer à toutes, on a tous des emplois du temps très chargés. C’est toujours les gens motivés qui sont très chargés et qui veulent de toute façon faire changer quelque chose et aller dans le bon sens.

On ne va pas revenir sur tous les chiffres. Tout le monde les connaît. Nous avons une presse (nationale, etc.) alternative qui nous fait dire et qui nous ramène de toute façon tous les éléments pour combattre et pour diffuser largement la vérité. Malheureusement la vérité. Parce que, qu’est-ce qui fait, à mon avis et au goût de tout le monde de toute façon, que les Français sont plus des moutons que des combattants et des vrais Français ? C’est, de toute façon, le côté national de l’information qui nous est délivrée. On essaye. On ramène tous les syndicats, toutes les bonnes volontés, tous les partis. On prend tout le monde et on essaie de faire quelque chose. Maintenant, je pense que c’est la volonté aujourd’hui, ici aussi, de le faire au niveau national. C’est clair qu’au niveau européen, voire mondial de toute façon, c’est aussi à faire. Le fait qu’il y ait des représentants de tous les pays, même naturalisés français, c’est dans ce sens là que l’on va aller et franchement, je suis content de faire partie de ce mouvement qui va essayer de faire bouger les choses.

Catégories: Documents du POI, Textes et Documents du POI, z*** Reprise de l'ancien site (janvier 2012)

Recevez nos informations

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 886 autres abonnés