La hausse des prix se fait plus vive

chariot

L’INSEE a publié, jeudi dernier, son indice des prix à la consommation pour le mois de mars. Il révèle qu’on a assisté à une envolée des prix, avec 11,7 % pour l’habillement et les chaussures. Le prix des produits frais a bondi de 5,5 %. Les carburants ont grimpé de 2,3 %, les transports ferroviaires de 0,5 %. Pour trouver des baisses, il faut regarder du côté des produits pharmaceutiques : 0,7 % et du téléphone : 1,7 %.

Sur un an, la hausse des prix à la consommation est de 2,3 %. Les produits frais sont en hausse de 2,8 %, les produits alimentaires de 3,8 %, l’habillement de 5,2 %. Ce sont les produits pétroliers qui ont battu les records, avec 7,5 %. L’augmentation du prix du pétrole a eu un impact sur les prix de consommation courante notamment les fruits et légumes.

La grande distribution a augmenté ses prix en 2011 de 3,7 %

En face, le taux du livret A, auquel ont recours les petits épargnants, est toujours à 2,25 %, ce qui correspond encore à une perte par rapport à l’évolution des prix. Les allocations familiales ont été revalorisées de 1 % le 1er avril.

Les familles peuvent difficilement rogner sur le poste carburant, lorsque la voiture est nécessaire pour aller au travail. Le revenu des ménages va également être affecté au niveau des impôts. Le barème fiscal de 2012 sera identique à celui de 2011, avec l’abandon de l’intégration de l’inflation dans le calcul de l’impôt.

En 2009, 13,5 % des Français vivaient en-dessous du seuil de pauvreté, soit 8,2 millions de personnes.

A lire dans Informations Ouvrières du 12 avril (page 6) un article sur la grève des éboueurs de Bordeaux qui a arraché une revalorisation de 50 euros net.

Informations Ouvrières

Catégories: ÉCONOMIE

Recevez nos informations

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 843 autres abonnés