Le FMI muscle sa force de frappe

Mécanisme européen de stabilité (MES)

Le FMI se prépare à la crise. Vendredi dernier ce n’est pas moins de 430 milliards de dollars qui ont été promis au Fond Monétaire International par les grandes puissances de ce monde, venant s’ajouter aux 382 milliards déjà en réserve. Cet argent provisionné à été ajouté à la demande du Fonds pour parer à toute éventualité, explique Christine Lagarde, présidente de l’institution, qui ajoute que « nous sommes là pour anticiper ». Elle s’est d’ailleurs montrée « très satisfaite » de cette réponse collective. On notera par ailleurs qu’avec son apport de 200 milliards de dollars la zone euro est le principal contributeur de cette « montée en puissance », alors même que les États-Unis ont refusé d’apporter un dollar. Selon Mme Lagarde « Les États-Unis participent d’une manière différente ».

20120425-084927.jpgCet argent provisionné sera ensuite prêté, avec intérêt, au états membres dans le besoins qui en feraient la demande, comme la Grèce, le Portugal ou l’Espagne. En contrepartie, ces États auront, comme c’est le cas en Grèce où en Irlande, à mettre en œuvre tous les moyens possibles pour « réduire leur déficit » et « assainir leur économie » sous le contrôle des émissaires du FMI. D’ailleurs, les États membres du FMI ont dores et déjà appelé samedi la zone euro à des « réformes structurelles ambitieuses » car « la viabilité de la dette, la stabilité financière et des réformes structurelles ambitieuses sera cruciale pour améliorer la confiance et la productivité » de la zone euro.

Catégories: International

Recevez nos informations

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 812 autres abonnés