Le gouvernement consulte les syndicats et les patrons

s'informerLe Premier ministre Jean-Marc Ayrault, accompagné de Arnaud Montebourg (redressement productif), Michel Sapin (Travail), Marylise Lebranchu (Fonction Publique) et Marisol Touraine (Affaires sociales), doit recevoir aujourd’hui, les unes après les autres, les organisations syndicales (CFDT, CFTC, CFE-CGC, FO, CGT) et patronales (CGPME, UPA, MEDEF). Il recevra mercredi l’UNSA, puis, jeudi, SUD et la FSU. Dans un premier temps, M. Montebourg n’avait pas été annoncé parmi les participants.

Ces rencontres sont destinées à établir le calendrier des réformes pour préparer début juin une « conférence de la méthode », elle-même préparatoire à la conférence sociale prévue autour du 14 juillet à l’Élysée.

La CGT a annoncé qu’elle apporterait une liste de 46 entreprises en redressement ou en liquidation, soit près de 45 000 emplois menacés par « des plans sociaux, redressements et liquidations » qui, ajoute la centrale, « montre que ce que l’on avait craint – c’est-à-dire qu’il y avait des consignes pour ne pas annoncer de plans sociaux avant la présidentielle – se vérifie ».

De son côté, la patronne du MEDEF, Mme Parisot a affirmé hier sur RTL qu’il n’y a pas plus de plans sociaux que l’an dernier. « Je ne crois pas, a-t-elle déclaré, qu’il y ait eu des choses cachées, et d’ailleurs, honnêtement, ce n’est pas possible de cacher, dans la vie d’une entreprise, quand les choses vont mal, tout le monde le sait ».

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a par ailleurs confirmé dimanche que « le dialogue social sera constitutionnalisé bientôt ».

Tags:, ,

Catégories: ENTREPRISES

Recevez nos informations

Subscribe to our RSS feed and social profiles to receive updates.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 826 autres abonnés